Vancouver la suite.

2018-08-04 | Commentaire | Dernière publication

Pour nous qui voyageons de par le monde en voilier, les grandes villes ne sont pas des escales habituelles. Il y a bien eu New York en 1999 et 2004 ainsi que Sydney en 2002-2003, sinon les coins moins habités ont été des escales plus fréquentes.

Après des semaines à explorer des mouillages calmes et déserts, nous voilà à Vancouver. La proximité de cette grande ville et l’omniprésence de ces tours de verres nous donnent un peu le tournis! Nous aurons besoin de quelques jours d’adaptation! Balthazar est ancré au centre-ville, dans False Creek, où toute la ville est accessible à pied ou en transport en commun.Vancouver offre beaucoup de choses à découvrir! Cette recherche de nouvelles expériences est excitante. 


Autour de nous, la population est très active, encouragée par les infrastructures mises en place et par une météo au beau fixe. Aux abords du centre-ville, des pistes sont aménagées pour les cyclistes et pour les piétons. Nous évoluons côte à côte, chacun gardant son chemin. On se plait à faire de grande marche sur ces chemins qui longent la baie et croisent plusieurs parcs. Mais attention lorsqu’on traverse la voie réservée aux cyclistes, car ils sont nombreux et rapides. Heureusement, la plupart de ceux-ci s’arrêtent dès qu’on fait mine de traverser, tout comme les voitures d’ailleurs.

On en profite pour aller partout. On veut tout voir! D’abord Granville Island, son marché et ses activités du premier juillet, fête du Canada. Puis le musée Maritime, le Jardin botanique, le quartier chinois et le jardin Dr Sun Yat-Sen, le quartier de Gastown, Grouse Mountain et la vue sur le grand Vancouver, la plage de Kitsilano et son tournoi international de volley-ball, sans oublier le musée maritime et celui d’Anthropologie. De plus, nous embarquons et filmons les petits bateaux de la compagnie Aquabus dont les sillages s’entrecroisent sans fin dans False Creek. Ils transportent des milliers de gens tous les jours d’une rive à l’autre offrant plusieurs stations d’embarquement dans cette baie qui se termine en cul-de-sac au bout de 3  km.


Sac sur le dos, nous escaladons, haletants, un dénivelé impressionnant pour atteindre le sommet. Hé oui! Il faut bien faire le lavage de temps à autre et la buanderie est sise tout là-haut sur Oak street. Le jour suivant le Seawall, sentier pour piétons et bicyclettes, nous accueil   pour un tour du parc Stanley et pour la soirée de tam-tam sur la Third beach. Ensuite une visite à la compagnie de poisson locale, un arrêt au resto de fish-and-ships (miam miam), une dégustation de cocktails à la distillerie Liberty… hic! et voilà trois semaines sont passées.

En savoir plus

Répondre

 

Archives

Août (3)

Juin (2)

Mai (2)

Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest Suivez le Passage du Nord-Ouest par GPS à partir de l'été 2012
L'envie de découvrir la «nordicité» nous appelle à naviguer l'océan
Glacial Arctique à la découverte des côtes du Labrador, du Groenland, du passage du Nord-Ouest (...)
Suivez-nous sur Facebook! Suivez-nous sur Twitter Photos de voyage sur Flickr Vidéos de voyage sur YouTube
Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest
 
  • Formations
    Partir et vivre sur l'eau
    Table des matières
 
 
 
 
  • Presse
    Presse écrite
    Radio et télévision
    Conférences
 
En 2012-2013, une navigation à la voile de Gaspé jusqu’à la mer de Béring à la rencontre des peuples du Nord. En Alaska depuis 2013.
Balthazar - Un tour du monde en famille
De 1999 à 2004 un tour du monde en famille de 5 ans. Un voyage à bord du voilier Balthazar sur 3 océans et 34 pays. Une ouverture sur le monde en respect et en harmonie avec la nature.

Dernières nouvelles

0 commentaires




> Voir toutes les nouvelles