De Aasiaat à Ilulissat

25 Juillet 2012 | Commentaire | Dernière publication

Jeudi 19 juillet,

Ce matin, je bénis la brume!

Nous devions naviguer tôt pour nous rendre vers l’île “Hunde Ejland” distante de 12 milles nautiques, mais le temps opaque et brumeux nous déconseille toute navigation entre les Icebergs…

Nous partirons sans doute après le diner, si le soleil se pointe le nez. On nous a dit qu’il y a des moules sur les côtes de cette île et nous comptons bien essayer d’en trouver pour le souper.

Nicole prépare un pain. C’est une deuxième tentative avec cette recette qui ne nécessite pas un deuxième lavage de la pâte. J’espère que ça réussira, car j’aimerais utiliser cette recette pour la suite du voyage.

Ce repos me fait du bien. Il m’aide à faire le point sur la suite du voyage qui ne sera pas banale; reportages en vue, randonnée, pêche, rencontres, Iceberg… Bref tout ce qu’il faut pour alimenter un bon film. Ça nous prend du soleil!!!

Depuis notre départ de Nuuk, nous avons dérogé à toutes nos règles de bien- être d’un voyage côtier en voilier. Notre première règle est de ne pas naviguer plus de 30 mille par jour le long des côtes et jamais plus de 2 jours en ligne. On a fait tout le contraire! Résultat : fatigue.

Donc, ce matin, je bénis la brume! 

Vendredi 20 juillet

Nous sommes amarrés au petit quai de Kitsissuarsuit, à l’île Hunde Ejland, au nord d’Assiat. Nicole a trouvé des moules et nous les mangeons en entrée puis un ragout d’agneau aux oignons et une mousse à l’orange comme dessert. On ne jeûne pas sur Balthazar!

Le village est très tranquille. Les gens ne parlent que le danois et le Groendlandik (surtout le groenlandik) et il est difficile d’entrer en contact avec les résidents. Nous avons rencontré un monsieur, ce matin, en contemplant le paysage du haut d’une colline du village. Nous étions tous plutôt silencieux et contemplatifs et j’aurais aimé pouvoir discuter avec lui de son village et de sa vie…

J’ai compté 24 maisons dans le village, toutes colorées de couleurs vives, tantôt jaunes, tantôt bleues, rouges, vertes ou orange. C’est très joli. C’est un peu la marque de commerce des villages au Groenland.

Il est deux heures et nous repartons déjà pour Kronprinsons, île déserte où on trouve encore les reliques d’un village abandonné.

Emnviron 3 heures plus tard nous ancrons près du village et allons voir à terre. Nous apercevons un inukshuk au sommet d’une montagne et décidons de marcher jusque-là. De là-haut, nous avons une vue splendide des Icebergs qui se trouve au large et nous apercevons Balthazar ancré dans le petit détroit. 

Samedi 21 juillet

Ce matin, nous naviguons vers l’île Disko.

Navigation entre des dizaines de Icebergs et de Grolers, par mer calme et légère brume. Yann en profite pour faire un tour dans le mat et faire la vigie qui s’impose. 

Dimanche 22 juillet 

Hier, nous sommes arrivés à l’île Disko et ancré le bateau dans le port devant le village Qeqertasuaq ou Godhavn. Les gens y sont fort sympathiques et d’une approche facile. Guy et moi, avons marché dans le village et filmé des pêcheurs qui revenaient du large. Nous voyons des chiens attachés à côté de plusieurs maisons. Ils attendent patiemment leur pitance.

Aujourd’hui, nous avons marché un bon 5 km dans l’île dans un sentier qui borde la mer. J’ai pris une multitude de photos d’Icebergs! Chacun a une forme et une couleur différentes. Je m’amuse à voir dans chaque forme un visage, une silhouette d’animal, ou d’oiseau, de poisson… ou de stade olympique! 

Je suis fourbue.  Il est 19 h, il règne un grand calme à bord. Je crois que nous sommes tous fatigués. 

Ce soir, je cuisine une lasagne.

Lundi 23 juillet 

Navigation vers Illulissat. Première vraie navigation dans les glaces. C’est exigeant. Nous nous relayons à la barre pour contourner une multitude de glaçons tantôt minuscules tantôt immenses!  Une chance que la visibilité est bonne. Ça nous prendra 11 heures pour arriver enfin dans le port de Illulissat. L’arrivée est impressionnante, car plus on avance plus le passage s’encombre de glace pour paraître infranchissable! Le glacier, qui se jette dans la mer à côté du village, est spectaculaire et le soleil nous récompense de ses rayons qui nous permettent d’apprécier sa luminosité qui se reflète dans l’eau… 

Nous nous amarrons à une série déjà longue de bateaux de pêche amarrés ensemble, côte à côte. 

Mardi 24 juillet

Ce matin, le paysage du port a changé! Il est littéralement envahi de glace! 

Nicole et moi partons en expédition en ville pour trouver une douche! Après une semaine, ce n’est pas de trop! Nous en trouvons à l’auberge de jeunesse qui nous coute 20 couronnes (3.50$). Vendue! Je laisse couler l’eau chaude… longtemps!

L’eau que nous avions prise à Assiatt était un peu jaune et le filtre Britta parvenait à la rendre plus claire… Mais, ce n’est plus le cas. Elle est de plus en plus jaune, sinon saumâtre… Nous devrons renettoyer les réservoirs et refaire le plein d’eau avant de quitter Illulissat.

Guy et Yann sont allés poser des leurres pour pêcher le flétan avec des voisins de quai, pêcheurs d’ici. Guy a apporté la caméra pour prendre quelques

images. Nicole les accompagnera en après-midi pour retirer les lignes et rapporter les poissons. Guy est heureux. Ça faisait longtemps qu’il rêvait de pouvoir sortir en mer avec des pêcheurs. 

Je profite de leur absence pour écrire un peu. Pendant que j’écris,

le bateau de pêche sur lequel nous sommes amarrés décide de partir! Il cogne à la coque et je sors en vitesse pour attraper nos amarres en catastrophe! Je suis seule et je saute sur leur bateau avec l’amarre arrière pour finalement l’amarrer sur l’autre bateau de pêche resté à quai…  Une chance qu’il avait amarré le devant de notre bateau avant de filer. Mais quelle mouche les a piquée de partir si vite, sans prévenir?

Nous prévoyons trouver un café internet ici pour pouvoir enfin envoyer quelques nouvelles. Nous irons possiblement voir un glacier au nord d’illulissat qui, paraît-il, est majestueux.  Seule la météo nous donnera le feu vert pour rester ici encore quelques jours… Nous ferons aussi une dernière épicerie en terre groenlandaise avant de partir vers Pond Inlet, Terre de Baffin.

 

Claire

 

Répondre

 

Archives

Août (3)

Juin (2)

Mai (2)

Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest Suivez le Passage du Nord-Ouest par GPS à partir de l'été 2012
L'envie de découvrir la «nordicité» nous appelle à naviguer l'océan
Glacial Arctique à la découverte des côtes du Labrador, du Groenland, du passage du Nord-Ouest (...)
Suivez-nous sur Facebook! Suivez-nous sur Twitter Photos de voyage sur Flickr Vidéos de voyage sur YouTube
Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest
 
  • Formations
    Partir et vivre sur l'eau
    Table des matières
 
 
 
 
  • Presse
    Presse écrite
    Radio et télévision
    Conférences
 
En 2012-2013, une navigation à la voile de Gaspé jusqu’à la mer de Béring à la rencontre des peuples du Nord. En Alaska depuis 2013.
Balthazar - Un tour du monde en famille
De 1999 à 2004 un tour du monde en famille de 5 ans. Un voyage à bord du voilier Balthazar sur 3 océans et 34 pays. Une ouverture sur le monde en respect et en harmonie avec la nature.

Dernières nouvelles

0 commentaires




> Voir toutes les nouvelles