28 juillet Prince William Sound

20 Mai 2017 | Commentaire | Dernière publication

Mardi 28 juillet

Culross passage, Carrs Cove

Shotgun Cove, Ziegler Cove, Quillian Bay, Cars Cove, nous butinons d’un mouillage à l’autre dans le but d’explorer de nouveaux lieux et pour retrouver cette émotion subtile qu’apportent les découvertes.


Nous devons composer avec la météo changeante du Prince William Sound; nous sommes gratifiés de 2 à 4 jours de pluie par semaine, du soleil bien chaud à l’occasion, mais peu de vent pour déployer les voiles. Le Passage Canal au bout duquel est sis Whittier est parfois l’hôte de vent fort dévalant les pentes du glacier Portage. Des vents catabatiques, Williwaws, qui soufflent avec force et rafales le temps d’une dépression.

La température me fait penser à celle de la Gaspésie. Si le soleil se pointe le bout du nez le thermomètre indique entre 18 C et 25 C, dès qu’il se cache derrière un nuage le thermomètre indique entre 14 C et 17 C.

Nonobstant, la nature qui nous entoure est tout simplement incroyable de beauté. Elle nous révèle doucement ses mystères lors des navigations, mais aussi et surtout lors des marches que nous faisons dans les nombreux sentiers balisés ou non. Parfois, nous suivons le sentier des bêtes, sentier praticable, mais tortueux, qui nous mène au sommet des monts  ou nous fait longer un ruisseau cascadant entre les rochers.

Nous nous régalons de « Salmons Berry », une sorte de mures de couleur saumon, de mures  et de framboises bien rouges et de bleuets. Baies que nous trouvons un peu partout en marchant. Le sol est parfois comme une grosse éponge gorgée des eaux de la dernière pluie, et comme il pleut assez souvent, les bottes de caoutchouc sont de mises lors de nos marches. Hier, nous allions découvrir ce que les auteurs de notre guide nautique qualifiaient de « easy walk ». Le sentier était inexistant et c’est au travers des pins, des fougères, des ronces de tourbière que nous escaladions le petit mont en quête d’une vue imprenable sur les bras de mer qui nous entourent. Nous étions bien fiers d’en atteindre le sommet culminant à plus de 300 pieds…hihi…chacun ses petites victoires. Fiers aussi au retour, de garder le cap et de retrouver à travers cette forêt touffue, notre annexe qui nous attendait déposée sur la plage que la marée descendante avait dénudée.

Dans notre canot pneumatique, de quelques coups de rames, nous observons le ballet aquatique des saumons à l’embouchure de leur rivière d’origine.  Nous tentons le lancement d’un leurre, histoire de mettre un poisson dans notre assiette. 

Quelques milles plus au sud nous avions l’opportunité d’observer la nage sur le dos des loutres de mer montrant au ras de l’eau leurs têtes moustachues aux regards attendrissants. Mais depuis notre arrivée dans la région de Whittier, ils se font rares. Les ours sont présents partout dans le Sound, mais nous n’en avons vu que des traces. Quand nous partons en randonnée pédestre nous apportons avec nous des fusées de détresse qui devraient effrayer un ours trop curieux. Je me plais à croire qu’ils sont bien nourris de saumons et de baies et qu’un ours un tant soit peu lucide n’irait pas attaquer une si grosse bête que représente un être humain, mais on ne prend pas de chance, des fois que… 

Répondre

 

Archives

Août (3)

Juin (2)

Mai (2)

Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest Suivez le Passage du Nord-Ouest par GPS à partir de l'été 2012
L'envie de découvrir la «nordicité» nous appelle à naviguer l'océan
Glacial Arctique à la découverte des côtes du Labrador, du Groenland, du passage du Nord-Ouest (...)
Suivez-nous sur Facebook! Suivez-nous sur Twitter Photos de voyage sur Flickr Vidéos de voyage sur YouTube
Carnet de voyage - Passage du Nord-Ouest
 
  • Formations
    Partir et vivre sur l'eau
    Table des matières
 
 
 
 
  • Presse
    Presse écrite
    Radio et télévision
    Conférences
 
En 2012-2013, une navigation à la voile de Gaspé jusqu’à la mer de Béring à la rencontre des peuples du Nord. En Alaska depuis 2013.
Balthazar - Un tour du monde en famille
De 1999 à 2004 un tour du monde en famille de 5 ans. Un voyage à bord du voilier Balthazar sur 3 océans et 34 pays. Une ouverture sur le monde en respect et en harmonie avec la nature.

Dernières nouvelles

0 commentaires




> Voir toutes les nouvelles